Rencontre avec Florian qui vit le plus possible dans le don – Hors du système monétaire

Un cadre très libre pour voir émerger le naturel

Dans le jeu n°1 du jeu de la monnaie, on expérimente un cadre très libre.

Il y a le fil rouge identique aux 4 jeux, soit disposer de carte et avoir la possibilité de créer des valeurs économiques en rassemblant quatre cartes de même hauteur.  ♠️♥️♣️♦️

Ce cadre très libre, permet de s’alléger du pouvoir de la structure qui est très lourd dans les jeux suivants et de voir comment les individus se comportent « naturellement ».

Nous tentons par là de voir si il existe un système économique « naturel » qui émerge tout seul.

Observations: le poids des habitudes

En fait, selon nos observations au fil des parties, ce système dépend totalement de la vision du monde des joueurs et joueuses.

Très souvent, on sent le poids de la structure habituelle du système économique dominant de nos jours. C’est à dire: l’échange.

Soit, si j’ai une carte qui t’arrange je veux bien te la « donner », mais contre une valeur équivalente, donc une autre carte !

Même en tentant de ne pas influencer les joueurs en donnant la consigne, donc en évitant de prononcer le mot « échange », on sent le poids des habitudes qui surgit dans l’immense majorité des comportements.

Donc, dans le jeu n°1, on observe pendant quelques minutes des gens qui s’échangent des cartes. Toujours une carte contre une carte.

jeu-de-la-monnaie

Puis  au bout de ~6 min, régulièrement, un peu plus souvent si il y a des gens qui se connaissent et ont une relation de confiance, il y a quelqu’un qui tente le don sans contrepartie !

« Oh… t’as besoin d’un valet pour finir ton carré… ça tombe bien j’en ai un … le voici !« 

florian-donne-jeu-de-la-monnaie

Parfois ça déclenche une prise de conscience chez tous les autres et tout bascule. Le don s’installe. Mais parfois non !

Les individus capables de fonctionner dans le don directement sont rares. Mais ils existent.

Alors pour tenter de comprendre la vision du monde d’une personne qui semble vivre dans le don, nous sommes allés interroger Florian sur son mode de vie et sa relation à l’argent.

Rencontre avec Florian

Florian se définit comme un activiste de la paix et de la joie. Donc là déjà ça pose le personnage. Puis si tu veux en savoir plus sur lui, voici un interview dans lequel Florian parle de sa recette du bonheur. et voilà encore une autre interview…

Pour résumer, Florian vit dans le don. Il donne ce qu’il est. Il s’investi dans des projets qui lui tienne à coeur (en direction d’une société harmonieuse) et il reçoit toujours ce dont il a besoin pour vivre. Même si il n’a pas de « salaire ».

Florian a joué au Jeu de la Monnaie en janvier 2017, à la Chaux-de-Fonds (on le reconnait avec son bonnet qu’il ne quitte jamais !).

C’était une partie très intéressante, car il y avait plusieurs personnes avec la même vision du monde, beaucoup de membres du SEL de la Chaux-de-Fonds. Le don a émergé très très vite et quasi marginalisé les gens qui avaient besoin de garder dans leur main le même nombre de cartes qu’au début. En général, c’est le contraire !

jeu de la monnaie la chaux-de-fonds

Au moment d’écrire ces lignes je me dis que ce n’est vraiment pas simple de retranscrire toute notre discussion (de plusieurs heures). Je n’ai pas eu de canvas avec questions réponses comme on peut l’avoir dans des interviews.

Nous sommes partis sur des réflexions à propos des croyances liées à l’argent. Des réflexions qui sont diffusées notamment par Christian Junod qui se dit spécialiste de la relation à l’argent. 

Christian Junod organise des ateliers pour comprendre sa relation à l’argent et la pacifier. Il a également écrit des livres comme « Ce que l’argent dit de vous ».

Dans ses ateliers il a observé qu’il y a beaucoup de croyances qui sont liées à l’argent.

Les croyances liées à l’argent

Dans les différentes croyances associées à l’argent, il y a des gens pour qui l’argent est du pouvoir, de la liberté, de l’indépendance, de l’autonomie, voir le bonheur.

Il y en a pour qui l’argent c’est de la sécurité.

Il y a des gens pour qui l’argent c’est mal !.. ça brûle les doigts… ça crée des conflits…   Il n’y a qu’à voir les familles qui se déchirent pour des héritages

L’argent c’est sale, ça crée l’injustice.

A partir de ces croyances, il y a des gens qui sont capables d’attirer de l’argent et d’autres qui se sabotent au dernier moment pour ne pas en recevoir. Plus étonnant encore, il semble que c’est parfois en lien avec des croyances familiales et pas que personnelles. Ces croyances sont souvent inconscientes !

Il y a des comportements comme celui que Christian Junod décrit à propos de ce qu’il faisait lui-même, placer sa sécurité dans l’argent. Ainsi, il y a même des gens qui sont multi-millionnaires (ou plus) qui ont toujours besoin d’accumuler, qui sont pingres, car ils n’osent pas toucher à leur sécurité. Il faut toujours plus d’argent. Oui… même en étant millionnaire on peut être dans la peur du manque.

L’avis de Florian sur ce qu’il existe comme croyances liées à l’argent

Florian Candelieri

Alors là j’ai eu droit à plein d’onomatopées…

Wouaaah… graaave les gars !  C’est fou ça !

Donc si l’argent c’est ta liberté, ton autonomie, ton bonheur, etc…. Ça veux dire que tu donnes ton pouvoir dans ces domaines à l’argent !

Donc avec l’argent pour racine, pour fondement, peut être qu’ils sont capables d’attirer l’argent à eux, mais alors ça crée des conséquences sur le long terme qui peuvent tout faire flancher si il y a un souci avec l’argent !

Et pour les gens qui voient l’argent en négatif ?

C’est l’effet miroir. C’est le reflet d’eux-même.
L’argent devient un bouc émissaire de ce que l’on ne veut pas voir sur soi-même.

Mais on observe quand même dans les jeux suivants du Jeu de la Monnaie que le cadre impose des rôles aux joueurs. Ils ne sont pas vraiment libres. Ça rejoint ce que disent les structuralistes comme l’économiste Frédéric Lordon: le capitalisme est une structure qui agit sur les individus par affect et désir. Il pense que les individus dans cette structure n’ont pas de libre arbitre. Ils sont conditionnés par cette structure.

C’est pas la structure, le cadre, la société qui conditionne les gens. Tant qu’on reste dans le jeux de pouvoir, dans les rôles imposés par les structures, on est pas libre.

On devient libre quand on accepte d’être pleinement soi-même. Donc ça passe par s’accepter soi-même.

Tant que chacun ne fait pas le travail de se libérer, on va rester dans ces jeux de pouvoir. Il faut sortir des pièges, ne plus répéter ses erreurs.

affiche soyez vous meme

Donc si j’ai bien compris, chacun a un libre arbitre, contrairement à ce que pense Lordon. Il suffit de s’accepter soi-même pour devenir soi-même et ainsi sortir du rôle qui semble imposé par la structure !

Vu comme ça, ça à l’air facile. Mais ça fait peur de sortir d’un rôle. Il faut de l’argent pour vivre. On ne peut pas sortir comme ça de la société ?

C’est là qu’on voit que la Suisse est LE pays du fric. Car justement c’est là qu’il y a tellement de gens qui ont peur du manque !

Dans la réalité concrète en Suisse quels sont les dangers réels pour sa survie ?
Il n’y en a pas ! On ne peut même pas devenir SDF, il y a l’aide sociale qui empêche ça!

Si il y a bien un pays où l’on ne risque rien, c’est en Suisse… et c’est là qu’il y a le plus de peur du manque !

Bon, alors si je résume. C’est certainement par ce que l’on est dans le pays qui rassemble le plus de gens qui sont dans la peur du manque, qu’on est dans le pays le plus riche du monde en monnaie ! Toute cette construction est fait pour tenter d’avoir moins peur !

Ce qu’est l’argent selon Florian

OK, donc on a vu qu’en Suisse l’argent est surtout vu comme un moyen de combler sa peur du manque. Mais quand on arrive à se libérer de ça, ce qui semble ton cas, et qu’on arrive à se libérer de toutes les croyances liées à l’argent qu’on a vu ci-dessus, l’argent c’est quoi ?

mmmmh… L’argent c’est un objet, un outil….  C’est ni positif, ni négatif. C’est nous qui donnons sa valeur à l’argent.

C’est une énergie que l’on peut polariser positivement ou négativement.

billet de banque franc suisse

Donc tu n’as pas de croyances liées à l’argent ?

Là je ne me souviens plus de la phrase exacte donc pour ne pas trahir les propos de Florian, je vais dire ce que j’en ai retenu.

Il s’est totalement déconditionné de croyances liées à l’argent. Il s’est même déconditionné de la notion de croyance. Il me parle plutôt de vacuité ! J’ai pas encore tout bien saisi la chose. Notre discussion était tellement dense ! Donc on y reviendra peut être une fois, et je complèterai.

Donc il suffit d’être soi-même pour avoir de quoi vivre ?

Quand on se détache de l’idée qu’il faut travailler pour recevoir quelque chose, quand on donne sans forcément attendre quelque chose en retour, on observe qu’on reçoit toujours quelque chose.

Ce quelque chose n’est pas forcément de l’argent, qu’on soit clair.

L’économie du don c’est possible

Nous avons donc ici un exemple vivant que le don est un sytème économique qui fonctionne.

Si je tente de résumer ce que nous dit Florian. Si l’on est capable de ne pas donner son pouvoir à l’argent comme fondement de son bonheur, de sa liberté, de son autonomie, etc…. l’argent ne devient plus qu’une énergie qui circule. 

C’est nous qui polarisons cette énergie en positif ou en négatif. C’est nous qui lui donnons de la valeur. A nous de choisir de le faire… ou pas.

Pour vivre, en joie et libre de tout rôle imposé, ainsi qu’avoir tout ce dont on a besoin pour vivre, il est nécessaire de s’accepter soi-même et d’être pleinement soi-même.

Ainsi on se détache de la peur du manque, on peut donner pleinement sans forcément attendre quelque chose en retour et l’on observe qu’on reçoit toujours quelque chose.

C’est l’économie de la confiance.

Ainsi en vivant ça au quotidien, il n’est pas étonnant que dans le jeu n°1 du Jeu de la Monnaie, Florian et d’autres avec la même vision du monde, se mettent à donner sans contrepartie dès le début. Et ne s’inquiètent pas de voir que temporairement il y a une carte de moins dans leur jeu. Une carte finira bien par arriver au moment où l’on en a besoin.

economie du don finance carotte panneau alternatiba

Des petites expériences perturbantes

Florian aime faire des petites expériences. Il donne parfois de l’argent sans raison apparente à des gens, à des inconnus même. Imagine, tu te balade dans la rue et un inconnu viens te donner un billet de CHF 20.- !! Que fais tu ?

revenu-de-base-inconditionnel-pluie-de-pièce-de-monnaie

Il semble que ça perturbe beaucoup de gens !

La femme a qui Florian a tenté de donner CHF 50.- a été tellement perturbée, a tellement trouvé ça incroyable, qu’elle a trouvé ça même louche et elle a refusé.

Ça me fait penser à la discussion ci-dessus. Si ton système de croyance (même si Florian ne semble pas utiliser ce mot) pense qu’il faut travailler pour recevoir quelque chose. Alors effectivement ça coince, t’es obligé de refuser cet argent !

Un Revenu de Base Inconditionnel pour favoriser l’économie de la confiance

Florian est co-président du SEL de la Chaux-de-Fonds. Ainsi il tente de propager sa vision du monde à travers cet outil.

Dernièrement l’idée a été acceptée de fournir un Revenu de Base Inconditionnel de 50 picaillons par mois aux ~370 membres du SEL. (1 picaillon représentent à la base 1h de travail.)

Il parait qu’en assemblée générale ça a fait des remous. (mais ça a été accepté !) Encore une fois, recevoir de l’argent sans rien faire en échange, ça dérange les gens qui ont pour croyances qu’il faut travailler pour avoir de l’argent !

Voir le reportage de Canal Alpha…

Florian revenu de base sel la chaux-de-fonds

Le monde bouge, peut être qu’avec cette expérience on trouvera un plus grand nombre de personne prêt à expérimenter l’économie du don.

Que pense Florian du Jeu de la Monnaie ?

Bien, alors après avoir joué au Jeu de la Monnaie, est-ce que tu le recommande ?

OUI.

Pourquoi ?

Par ce que ça te renvoie à toi-même, à tes propres réactions, à tes propres croyances. Ça t’apprend sur toi même.

Voilà nous avons donc un nouveau slogan-témoignage que nous pouvons utiliser pour inviter les gens à jouer au Jeu de la Monnaie:

Viens jouer pour en apprendre plus sur toi-même !

Merci beaucoup Florian d’avoir donné de ton temps pour cette discussion passionnante qui a permis cet article.
Continue ainsi à porter la paix et la joie dans le monde !

On va finir avec tes expressions favorites:

… Eh… Florian.. tu sais que t’es génial ?  … tu sais qu’on t’aime ?

florian candelierai tu sais que
Florian pris en flagrant délit de « Tu sais que…. » ça se lit dans son regard. Merci à la personne dont je ne connais pas l’identité qui a réussi à capturer ce moment magique !

La théorie des Jeux pour comprendre le Jeu de la Monnaie

Voici une simulation qui démontre mathématiquement ce qui arrive dans le jeu 1 du jeu de la monnaie… comment des échanges se pratiquent dans une communauté…. et quel est le comportement gagnant.

C’est une excellente simulation du célèbre « Dilemme du prisonnier » de la « théorie des jeux » qui sert à étudier mathématiquement les équilibres économiques.

Qui gagne ?

  • Celui qui maximise son gain et son profit immédiat au détriment de l’autre ?
  • Celui qui collabore toujours et espère que ce soit réciproque.. ?
  • Celui qui commence par coopérer pour tester.. puis copie le comportement de l’autre joueur ?

Je ne vais pas spoiler…

… Mais la notion de pardon et d’erreur de communication est aussi importante….

Je te laisse regarder la chose… jouer avec les paramètres… et voir quel type de personnage gagne…
…. On en reparle dans les commentaires 

Donc le site pour expérimenter les différents comportements c’est par ici….
http://ncase.me/trust/

 

Voici une simulation qui démontre mathématiquement ce qui arrive dans le jeu 1 du jeu de la monnaie… comment des…

Publiée par Jeu de la monnaie sur Samedi 29 juillet 2017

Etienne Chouard n’a pas payé ses impôts !!

Le 21 avril 2018, un grand congrès à propos de l’initiative Monnaie Pleine à eu lieu à Etoy (proche de Lausanne en Suisse).

Une partie de Jeu de la monnaie pour débuter le congrès sur Monnaie Pleine

A cette occasion les organisateurs nous ont demandé de venir animer un jeu de la monnaie. En effet, quoi de mieux pour débuter un congrès sur une initiative qui vise à changer le système monétaire Suisse.

Ainsi les participants qui ont joués sont plus à même de comprendre les débats du reste de la journée.

Il y a donc une cinquantaine de personnes qui ont pris 2h de leur temps ce samedi matin pour jouer au Jeu de la Monnaie.

Parmi ces joueurs il y avait notamment un certain Etienne Chouard. Très connus dans le monde francophone depuis qu’il a été médiatisé en 2005 car il se prononçait contre la proposition de « constitution » européenne.

Depuis il milite pour que nous devenions tous des citoyens constituants. Que nous soyons capables d’écrire des règles de base (une constitution par exemple) qui créent des contres pouvoirs aux grands pouvoirs dominants actuellement.

Les pouvoirs qui font un peut trop la pluie et le beau temps. (les traditionnels pouvoir exécutifs, législatifs et judiciaire, mais aussi le pouvoir financier, de la création de monnaie, et le pouvoir des médias, etc.. )

Etienne Chouard Jeu de la monnaie pleine

Le véritable rôle de l’impôt

Lors du jeu 3, celui dans lequel nous expérimentons la monnaie dette, il y a un élément fondamental qui est l’impôt. C’est lors de ce jeu que les gens découvre la véritable origine de l’impôt. Non ce n’est pas un moyen de financer des projets en commune et encore moins un moyen de redistribution des richesses. (même si actuellement l’impôts a aussi ces vocations).

L’origine de l’impôt sert à imposer l’utilisation de la monnaie.

Ce système a été créé par des Seigneurs, des chefs de gang qui vivent sur le dos des autres en faisant des razzias sur les paysans.

Le problème c’est qu’à force de tuer les paysans, il devient dur de vivre sur leur dos !
Ainsi un nouveau système est inventé: la monnaie. (de type jeton-valeur)

« L’année dernière on a tué ton frère pour lui prendre sa récolte. Cette année tu as de la chance on a changé le système. On ne va pas te tuer, on va juste t’acheter ta récolte ! »

Mais le paysan à qui on fait cette proposition n’est pas d’accord. La rondelle de métal qu’on lui propose ne se mange pas ! Alors que se récolte oui. Il refuse donc de se faire acheter sa récolte.

C’est là qu’intervient l’impôt.
Voici ce que répond au paysan le soldat chargé d’acheter la récolte:

« Tu veux pas te faire payer ? C’est dommage, car c’est ton seul moyen d’avoir de quoi payer l’impôt ! Oui oui.. en fait mon chef, le Seigneur dans son château, à la fin de l’année il va demander qu’on lui rende un certain nombre de rondelles. Si tu peux pas lui payer cet impôt, là on te met en prison. T’as le choix ! »

Voici donc l’origine de l’impôt. En effet, sans ce mécanisme, il y a des gens qui pourraient sortir du système. Décider qu’ils n’ont pas besoin de monnaie pour vivre.

Si on observe bien, il y a toujours un système d’impôt quelque part qui nous oblige à utiliser de la monnaie. (TVA, impôt sur le revenu, impôt sur la fortune, impôt foncier, etc..)

Les stratégies pour ne pas se faire plumer au Jeu de la Monnaie

Lors de chaque partie du Jeu de la Monnaie, il y a toujours des gens qui imaginent des stratégies pour éviter de se faire plumer.

Etienne Chouard a bien compris que si il prenait un crédit il risquait de devoir le rembourser avec encore en plus les intérêts. Donc il n’a pas pris de crédit. Il a ainsi évité l’arnaque bancaire (qui dans notre partie a mis en prison la majorité des joueurs !)

Mais Etienne Chouard n’avait pas vu qu’il fallait aussi payer l’impôt… et n’ayant pas de crédit, il n’avait pas de monnaie et pas de quoi payer l’impôt.

Il avoue donc ne pas avoir payé l’impôt demandé dans le jeu… et se retrouve donc en prison comme tous les autres joueurs qui n’ont pas réussi à payer les intérêts de leur crédit.

Dans cette vidéo, on voit un aperçu du Jeu de la Monnaie et la réponse d’Etienne Chouard qui dit qu’il n’a pas payé l’impôt.. Il y a à la suite sa réflexion sur l’initiative Monnaie Pleine, ainsi que celle d’autre personnes.

La base théorique derrière le Jeu de la Monnaie est très bien expliquée dans le livre de David Graeber: Dette 5000 ans d’histoire.

C’est dans ce livre que tu pourras retrouver le détail sur l’origine de l’impôt.

Intégralité de cette session du jeu de la monnaie en vidéo

  • 3:13 → Explication pour le déroulement du Jeu n°1
  • 9:51 → Début du Jeu n°1
  • 16:25 → Ressentis et discussion à propos du Jeu n°1
  • 20:08 → Explications pour le déroulement du Jeu n°2
  • 24:52 → Début du Jeu n°2
  • 31:13 → Ressentis et discussion à propos du Jeu n°2
  • 38:48 → Explications pour le déroulement du Jeu n°3
  • 49:52 → Début du Jeu n°3
  • 1:10:05 → Ressentis et discussion à propos du Jeu n°3
  • 1:13:24 → Etienne Chouard n’a pas payé l’impôt !
  • 1:18:00 → Explications pour le déroulement du Jeu n°4
  • 1:25:48 → Début du Jeu n°4
  • 1:29:54 → Temps mort pour la contraction du solde
  • 1:38:22 → Ressentis et discussion à propos du Jeu n°4
  • 1:39:18 → Comparaison du nombre de maisons construites dans chaque jeu.
  • 1:40:00 → Conclusions du Jeu de la Monnaie.

Avis d’Etienne Chouard sur le Jeu de la Monnaie

Etienne ne nous en veux pas de l’avoir mis en prison. Voici ce qu’il pense du Jeu de la Monnaie:

J’adore ce jeu ; chaque fois on y apprend beaucoup et on y comprend mieux à la fois l’imposture mortifère actuelle et l’émancipation à instituer pour l’avenir.

Interview de Stéphane un éthologue qui étudie les comportements

Stéphane (DocDobi) est un éthologue, soit un scientifique qui étudie le comportement des animaux et des humains.

Il a observé une partie de Jeu de la Monnaie organisée à Paris par Gérard Foucher. Voici le résultat de ses observations dans son article:

Le jeu de la monnaie : une étude comportementale empirique sur des humains

jeu de la monnaie paris

Petite réflexion au passage, est-ce que la monnaie existe dans la nature ?

Le glucose est une monnaie naturelle, énergétique. Mais il n’y a pas de croissance exponentielle.

Voici l’interview de Stéphane par Alexandre Boisson:

Quelques références évoquées dans cet interview:

Les Monnaies Locales Complémentaires ça marche vraiment ? Verdict par l’expérience dans le Jeu de la Monnaie

Les Monnaies Locales Complémentaires sont à la mode. Beaucoup de gens veulent créer un monde économique alternatif à l’aide des MLC, mais est-ce que ça marche vraiment ?

Le Jeu de la Monnaie permet d’expérimenter de nombreuses choses. Nous avons voulu expérimenter l’effet d’une Monnaie Locale Complémentaire dans le jeu 3 de la monnaie dette.

Cadre de l’expérience

Voici la « cacahuète« , une Monnaie Locale et Complémentaire nantie sur la monnaie officielle du jeu n°3 (monnaie dette) du jeu de la monnaie.

Donc une cacahuète, vaut 1 billet de monnaie officielle.
Le nantissement a pour effet, que pour avoir une cacahuète, il faut déjà avoir un billet officiel. La banque n’accepte que sa propre monnaie. L’Etat n’accepte que la monnaie officielle pour payer les impôts.

Jeu de la monnaie monnale complementaire locale cacahuete

Que change concrètement une MLC ?

Ce que l’on observe dans notre expérience, c’est que personne n’a voulu des cacahuètes…..

« 1 cacahuète = 1 billet officiel => mais t’es malade…. mon crédit je dois le rembourser en monnaie officielle… tout comme mes impôts… Tu veux que je fasse quoi de tes cacahuètes ? »

=> A méditer…. et toi tu penses quoi des MLC nanties sur la monnaie officielle (€, CHF) ?

Est-ce que ça marche vraiment, quels sont les avantages ?

Tu peux écrire des commentaires ci-dessous… ou participer à la discussion sur facebook…. Il y a déjà tout un débat !

Voici la "cacahuète", une Monnaie Locale et Complémentaire nantie sur la monnaie officielle du jeu n°3 (monnaie dette)…

Publiée par Jeu de la monnaie sur mercredi 11 janvier 2017

Gérard Foucher explique le Jeu de la Monnaie et ses conséquences

Gérard Foucher sort parfois de sa chaine youtube perso pour se faire interviewer sur d’autres. Là il décrit les comportements que l’on observe dans le Jeu de la Monnaie.

Est-ce que le cadre imposé serait à l’origine des comportements individuels que l’on observe ?
En tout cas dans 4 jeux où le fil rouge est identique mais le cadre différent on voit des différences de comportements.

——– Attention spoiler si tu veux jouer sans à priori ————–

Dans le jeu 3 de monnaie dette, les gens deviennent individualistes, les gens deviennent combatifs, des gens deviennent compétitifs…. ce qui n’était pas le cas avant.

Ça déclenche des comportements de guerre, d’individualisme, de vol. J’ai vu des gens se voler des cartes, alors que ce n’est qu’un jeu !!!

L’intégral de cet interview de Gérard Foucher se retrouve en vidéo par ici.. (vidéo 1/3) Le reste est passionnant aussi on fait le tour des « Secrets de la monnaie » (le livre de Gérard Foucher)

On retrouve beaucoup de ce qui est dans le livre de David Graeber: Dette 5000 ans d’histoire. Dont, notamment l’origine des impôts.

Ce livre est aussi une des bases théoriques du Jeu de la Monnaie.

Les bases théoriques du Jeu de la Monnaie

La base théorique derrière le Jeu de la Monnaie est très bien expliquée dans le livre de David Graeber: Dette 5000 ans d’histoire.

dette-5000-ans-dhistoire-graeber

————— attention spoiler si tu veux jouer sans à priori ————–

Le système économique naturel

Dans le 1er jeu, on expérimente ce qui émerge quand il n’existe rien. On observe que c’est systématiquement le don. Le don dans une communauté de confiance. Si la confiance se rompt. Là on voit d’autres systèmes émerger.

Suivant les parties, c’est là qu’émerge la place de marché ou alors elle émerge au jeu suivant. Le Jeu de la Monnaie permet de comprendre comment se créer une économie de marché.

jeu-de-la-monnaie-2016-11-23-18-56-PB230149

La fable du troc

Dans le second jeu, on expérimente le troc. Là c’est pour tester la version de l’histoire que les économistes aiment mettre en avant: « Tout commence avec le troc ». C’est bien ce que dit la brochure officielle de la Banque Nationale Suisse.

Est-ce que c’est vrai ?

banque nationale suisse tout commence avec le troc
Les gens qui ont joué au jeu de la monnaie vous dirons que l’expérience montre que c’est peut probable. Le troc n’a jamais fait système. C’est ce que Graeber nous explique. Aucun anthropologue n’a retrouvé de société basée sur le troc. Contrairement à des sociétés basée sur le don ou sur la monnaie « jeton-valeur ».

Graeber nous dit que c’est probablement Adam Smith qui a inventé la fable du troc.

Les économistes occultent aussi très souvent les 2 millénaires d’utilisation de comptabilité sur tablette d’argile, comme elle se pratiquait chez le summériens.

Ainsi le Jeu de la Monnaie permet de découvrir l’origine des systèmes économique, d’expérimenter ce que l’on nous dit dans les livres d’économie et de déconstruire les croyances.

La monnaie dette et les impôts

Dans le jeu 3 du Jeu de la monnaie , nous expérimentons le système actuel de monnaie dette. Nous échangeons des reconnaissances de dette comme moyen de payement.

Les joueurs se font « prêter » de la monnaie pour jouer et ils doivent la rendre et payer les intérêts. Beaucoup de joueurs sont surpris de la violence des intérêts. Que ce soit des intérêts simples, ou pire, composés. Notre cerveau n’est pas fait pour comprendre les exponentielles !

Dans cette phase du jeu, on comprend pourquoi il y a besoin de la croissance. Pourquoi il y a des multinationales qui s’accaparent les ressources naturelles (Glencore 40% du cuivre dans le monde)

Chose étonnante, dans ce Jeu de la Monnaie dette on découvre que l’impôt est un ingrédient indispensable pour faire tourner le système monétaire. Sans un impôts qui « impose l’utilisation » de la monnaie dette. Les joueurs peuvent arrêter de participer au système et tout s’effondre.

Ainsi avec le Jeu de la Monnaie on déconstruit la croyance que les impôts ont été inventés pour financer des infrastructures communes et redistribuer les richesses par solidarités.

David Graeber explique bien l’origine des impôts dans son livre Dette 5000 ans d’histoire.

Une piste pour le futur

Dans le 4ème jeu, on expérimente le SME, le Système Monétaire Equilibré. Là on sort du bouquin de Graeber.

Mais toutes les bases pour le comprendre sont dans ce livre.

jeu-de-la-monnaie

Pour aller plus loin, voici le résumé du livre de David Graeber: Dette 5000 ans d’histoire.

Origines du Jeu de la Monnaie

Le Jeu de la Monnaie a une origine complexe et diverse. Il a plusieurs sources d’inspiration. Il est en évolution constante. Donc si vous avez joué il y a longtemps, il se peut que le jeu soit différent !

Première origine: Community Forge

Tim Anderson , le co-fondateur (avec Matthew Slater) de Community Forge organisait des jeux du côté de Genève, avec une autre personne dont on a oublié le nom.. si elle se reconnait merci de se manifester :p

Deuxième origine: Les Valeureux

En août 2012, Sybille Saint Girons et Matthew Slater (le geek de Community Forge) ont créé le Jeu de la Corbeille. Le jeu est publié et bien mis en valeur pour qu’il se diffuse largement.

Voici ce que donne le jeu de la corbeille en vidéo:

La séquence simple du Jeu de la Corbeille se compose:

  • Tour 1 le troc
  • Tour 2 la monnaie dette
  • Tour 3 le crédit mutuel

Le jeu étant sous licence créative commons, il y a de nombreuses variantes qui existent. Notamment la variante Ğeconomicus qui testes la Théorie Relative de la Monnaie.

Troisième Origine: Bernard Dugas

La branche du Jeu de la Monnaie est issue de Bernard Dugas, à Genève.

Il reprend le jeu de Tim Andersen pour faire découvrir le SME. Son modèle « Monnaie équilibrée: P2P naturel contre banques centralisée » comme il l’explique dans une conférence en juillet 2012 au rencontres mondiales du logiciel libre. Il annonce ici que pour agir, il faut déjà aller voir la conférence de Community Forge. (qui fourni les plateformes de logiciels libres pour mettre en place des SEL)

Avec cette version du jeu, les théories de l’anthropologue David Graeber sont introduites. Dans le premier jeu on y expérimente « ce qui émerge à l’origine de l’économie« . On expérimente comment les gens s’organisent quand il n’y a aucun système économique en place. Qu’est-ce qui est le plus naturel ?

Il semble bien que le plus naturel soit le don. Le don dans une communauté de confiance.

Ainsi le « Jeu de la Monnaie » désigne surtout cette variante du jeu qui explique l’origine de la monnaie (jeton-valeur), expérimente le système de monnaie dette et montre une piste pour un système futur qui reprend le système naturel de don, mais dans un cadre dans lequel la communauté de confiance est largement étendue. C’est le SME présenté dans le 4ème jeu.

Amélioration et diffusion du Jeu de la Monnaie

Gérard Foucher contribue à diffuser le Jeu de la Monnaie en France.

En Suisse, depuis l’automne 2016, une petite équipe s’emploie à améliorer le jeu et son message, simplifier le jeu pour le rendre accessible à toute personne qui voudrait l’organiser, fournir un kit de démarrage, etc…

Cette équipe est à l’origine de ce site web et de la page facebook du JeuDeLaMonnaie

Cette équipe a organisés de nombreuses sessions du Jeu de la Monnaie en suisse romande. Pour voir les prochaines, regardez l’agenda…

jeu-de-la-monnaie-P2240952

Il n’est pas impossible que le Jeu se modifie encore à l’avenir pour expérimenter d’autres variantes…. si vous avez envie de faire la votre n’hésitez pas !

Bienvenue sur notre site web

Après plus d’une année de pérégrination aux quatre coins de la suisse romande pour animer une douzaine de parties du jeu de la monnaie, voilà que se fait sentir l’envie d’avoir notre propre espace sur le web pour mieux communiquer. C’est ainsi qu’est né ce site web !

Sur ce site vous pourrez surtout trouver tout ce qu’il faut pour organiser le jeu de la monnaie, dans notre kit de démarrage…

Vous pourrez aussi trouver les prochaines dates des jeux publics dans notre agenda…

Et pour les souvenirs, voici les quelques événements que nous avons animés ces derniers mois:

Scroll to top