Les bases théoriques du Jeu de la Monnaie

La base théorique derrière le Jeu de la Monnaie est très bien expliquée dans le livre de David Graeber: Dette 5000 ans d’histoire.

dette-5000-ans-dhistoire-graeber

————— attention spoiler si tu veux jouer sans à priori ————–

Le système économique naturel

Dans le 1er jeu, on expérimente ce qui émerge quand il n’existe rien. On observe que c’est systématiquement le don. Le don dans une communauté de confiance. Si la confiance se rompt. Là on voit d’autres systèmes émerger.

Suivant les parties, c’est là qu’émerge la place de marché ou alors elle émerge au jeu suivant. Le Jeu de la Monnaie permet de comprendre comment se créer une économie de marché.

jeu-de-la-monnaie-2016-11-23-18-56-PB230149

La fable du troc

Dans le second jeu, on expérimente le troc. Là c’est pour tester la version de l’histoire que les économistes aiment mettre en avant: « Tout commence avec le troc ». C’est bien ce que dit la brochure officielle de la Banque Nationale Suisse.

Est-ce que c’est vrai ?

banque nationale suisse tout commence avec le troc
Les gens qui ont joué au jeu de la monnaie vous dirons que l’expérience montre que c’est peut probable. Le troc n’a jamais fait système. C’est ce que Graeber nous explique. Aucun anthropologue n’a retrouvé de société basée sur le troc. Contrairement à des sociétés basée sur le don ou sur la monnaie « jeton-valeur ».

Graeber nous dit que c’est probablement Adam Smith qui a inventé la fable du troc.

Les économistes occultent aussi très souvent les 2 millénaires d’utilisation de comptabilité sur tablette d’argile, comme elle se pratiquait chez le summériens.

Ainsi le Jeu de la Monnaie permet de découvrir l’origine des systèmes économique, d’expérimenter ce que l’on nous dit dans les livres d’économie et de déconstruire les croyances.

La monnaie dette et les impôts

Dans le jeu 3 du Jeu de la monnaie , nous expérimentons le système actuel de monnaie dette. Nous échangeons des reconnaissances de dette comme moyen de payement.

Les joueurs se font « prêter » de la monnaie pour jouer et ils doivent la rendre et payer les intérêts. Beaucoup de joueurs sont surpris de la violence des intérêts. Que ce soit des intérêts simples, ou pire, composés. Notre cerveau n’est pas fait pour comprendre les exponentielles !

Dans cette phase du jeu, on comprend pourquoi il y a besoin de la croissance. Pourquoi il y a des multinationales qui s’accaparent les ressources naturelles (Glencore 40% du cuivre dans le monde)

Chose étonnante, dans ce Jeu de la Monnaie dette on découvre que l’impôt est un ingrédient indispensable pour faire tourner le système monétaire. Sans un impôts qui « impose l’utilisation » de la monnaie dette. Les joueurs peuvent arrêter de participer au système et tout s’effondre.

Ainsi avec le Jeu de la Monnaie on déconstruit la croyance que les impôts ont été inventés pour financer des infrastructures communes et redistribuer les richesses par solidarités.

David Graeber explique bien l’origine des impôts dans son livre Dette 5000 ans d’histoire.

Une piste pour le futur

Dans le 4ème jeu, on expérimente le SME, le Système Monétaire Equilibré. Là on sort du bouquin de Graeber.

Mais toutes les bases pour le comprendre sont dans ce livre.

jeu-de-la-monnaie

Pour aller plus loin, voici le résumé du livre de David Graeber: Dette 5000 ans d’histoire.

1 thought on “Les bases théoriques du Jeu de la Monnaie

  1. Répondre

    […] Ce livre est aussi une des bases théoriques du Jeu de la Monnaie. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top